De quoi souffre le champion Rafael Nadal ?

De quoi souffre le champion Rafael Nadal ?

L’espagnol, Rafael Nadal souffre d’une pathologie qui l’a beaucoup handicapé durant ses matchs et plus encore, dans le sport en général…
Après son record de 14e championnat en carrière à Roland Garros et son 22e titre du Tournoi du Grand Chelem, Rafael Nadal s’est ouvert sur les mesures qu’il a prises pour lutter contre sa douleur au pied gauche.
Ceci ne l’a pas empêché, comme d’habitude, de courir sur terre battue et d’avancer avec courage et motivation malgré cette pathologie rare et douloureuse…

C’est quoi le syndrome de Müller Weiss ?

L’espagnol, Rafael Nadal souffre du syndrome Müller-Weiss.
Il s’agit d’une maladie dégénérative rare provoquant des douleurs chroniques. Le syndrome Müller-Weiss fait référence à l’ostéonécrose spontanée de la face latérale de l’os naviculaire tarsien.
Elle se présente sous la forme d’une douleur médiale chronique du médio-pied ou de l’arrière-pied, due à la protrusion médiale de la tête du talus.
Bien que sa cause exacte soit discutable : traumatisme, ostéochondrite, dysplasie congénitale et surcharge mécanique sont quelques-uns des facteurs considérés comme responsables de l’apparition de cette maladie extrêmement rare.

Quelles sont les difficultés rencontrées par Rafael Nadal pour jouer Roland Garros ?

La santé a toujours été un problème pour Rafael Nadal, celui-ci a des antécédents de blessures au pied et a récemment eu une poussée lors de sa défaite contre Denis Shapovalov à l’Open d’Italie.
Rafael Nadal avait déclaré que l’entraînement était difficile pour lui, indiquant même qu’il amènerait son médecin avec lui à Paris. Avec ces douleurs, pouvait-il continuer à pratiquer ce sport qu’il aime tant ?
Lors du tournoi, incapable de cacher la douleur dans son pied gauche, après avoir enduré deux semaines d’injections, Nadal boite chaque fois qu’il se lève.
Le Majorquin enlève finalement sa chaussure pour soulager légèrement son pied douloureux. Mais cette solution n’est que temporaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rafa Nadal (@rafaelnadal)


De plus, Rafael Nadal fait face à un autre obstacle, qui ne lui était pas familier ces dernières années : un nouveau et redoutable challenger pour son titre de « King of Clay », Carlos Alcaraz.
Non seulement Alcaraz a tous les atouts d’un futur champion du Grand Chelem, mais il s’est avéré intrépide et capable de faire de gros coups contre d’anciens champions du Grand Chelem, tels que Rafael Nadal et Novak Djokovic.

Ce que Rafael Nadal a dû faire pour ne pas souffrir.

Pour obtenir son 14e titre sur la terre battue, en France, Nadal a été obligé de subir des infiltrations anesthésiques pour passer la douleur sous silence. Sur les radiographies, la déformation est clairement visible au niveau du pied du tennisman.
Seul le repos total et les anti-inflammatoires sont utiles pour soulager cette douleur. Cependant, aucun traitement miracle n’existe à ce jour.
Nadal peut sembler fatigué dans les dernières étapes d’un match mais cela ne l’a jamais ralenti pour autant. L’espagnol suit depuis toujours un entraînement complet lui permettant d’être, à ce jour, un des meilleurs tennismen au monde, si ce n’est le meilleur.
Rafael Nadal s’est déjà retrouvé dans des situations compliquées comme celle vécue à Roland-Garros, notamment pendant son match contre Soderling où la tendinite de ses genoux était à son comble.
L’espagnol a perdu du poids pour soulager la pression sur ses genoux.

crédits photos : publimetro.com.mx